Un peu de technique : Question > Réponse

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

aie!

Message  ste le Lun 21 Mar 2011 - 15:12

bjr
tout novice en kj je ne peu pas trop m'exprimer par rapport au p p suivant la distance et le gabarit je suivrais la piste genoux e25 proposé plus loin ou e12 vu que je ne connais que des méridiens récemment étudiés encore c du probablement et du théorique mais l'exercice est très intéressent et on apprend ou révise en plus , par expérience du terrain surtout des gens sous stup cachets ou alcoolisé je suis d'accord avec Stéphane
trop de paramètres sont a considérer
j'étais en train de raisonner pour e12 suivant la distance et le gabarit du client si plus petit ou moins de 1 80 et en teeshirt en doudoune molletonné là c'est une question arrive t on jusqu'à la clavicule ? le travail au dojo est diffèrent et si il ne double pas son coup entre temps
je pensai vu le début point poumons5 puis suivant l'angle obtenu p1 puis changer de main suivant sa réaction en conservant la sienne et mené au sol pression sur son poignet + hikite et blocage sur son bras tout en passant en zenkutsu dachi pour le dirigé vers l'avant mais vu les explication la réaction sur p5 va s'avérer gênante
info quel gabarit quelle taille, je suis pas très grand je pense plus tôt attaquer les chevilles bord interne rt 6 terre la direction suivant nos positions suivie de r 6 eau puis profiter de sa réaction si il en a ! vu ce qu' il a pris ! pour terminer au sol comme cité ci dessus
je ne réagirai pas de la même manière suivant distance et gabarit un peu plus de détail svp
merci

ste

Nombre de messages : 22
Age : 43
Localisation : La Roquebrussanne (83)
Date d'inscription : 02/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un peu de technique : Question > Réponse

Message  Anthony DELAUNAY-GUITTON le Mar 22 Mar 2011 - 16:08


...
Cs 6 :

Ce point est un grand point d’acuponcture il est un point régulateur du Yin Wei Mai, (vaisseau de liaison des Yin) et point de transfert du méridien péricarde, il est aussi en relation directe avec le TR (plus exactement avec TR 5)

[/font][/color]

Euhhh, il est situé où le point 6Cs ? C'est coeur 6 ?
EDIT : je me réponds à moi-même c'est péricarde 6. Very Happy


Dernière édition par Anthony DELAUNAY-GUITTON le Dim 4 Sep 2011 - 18:41, édité 1 fois

_________________
Il faut découvrir et ensuite toujours pratiquer pour pouvoir essayer de maitriser.
avatar
Anthony DELAUNAY-GUITTON

Nombre de messages : 154
Age : 44
Localisation : Châteaubriant (44)
Date d'inscription : 15/08/2010

http://www.stibimmobilier.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un peu de technique : Question > Réponse

Message  jac81 le Mar 22 Mar 2011 - 16:21

Pour moi ce serait une frappe avec le poing sur F13 ou F14 tant pis pour son foie , le SAMU s'en occupera à son arrivée.
je ne pense pas avoir le temps de lui faire une clé car pour cela il faut que cet individu me tende gentiment son bras
amitiés sportives
jac
avatar
jac81

Nombre de messages : 112
Age : 69
Localisation : Castres (81)
Date d'inscription : 27/08/2008

http://jac81.skyrock.com/1.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un peu de technique : Question > Réponse

Message  Olivier111 le Dim 4 Sep 2011 - 18:36

Je ne suis qu'un nouveau venu ici, et ma connaissance du kyosho-jutsu n'a rien d'extraordinaire.

Il me semble qu'en cas d'agression telle que tu la décris, le plus urgent est de porter un coup d'arrêt et de sortir de la zone de frappe de ton adversaire.

Les conditions décrites sont difficiles. Il fait nuit, le sol est peut être glissant, ta compagne est non loin, les potes de l'agresseur sont peut être dans le troquet du coin.

Que tu sois parvenu à dévier et à saisir le bras de ton adversaire est déjà un petit miracle (n'y voyez aucune forme d'ironie, en combat de rue, il est rare qu'on s'en tire totalement indemne même si l'on maitrise son adversaire)

Mais la situation décrite est là. Tu as 'paré' et tu tiens le bras de ton adversaire. Avec un peu de chance, tu l'as déjà affaibli au moyen de la stimulation des points décris.

Il n'empêche qu'une masse très énervée avance sur toi à toute vitesse. Dans une rencontre frontale, l'expérience nous apprend qu' hélas la force brute et l'inertie vainc bien trop souvent la finesse et la technique (je ne veux faire injure à personne, je rappelle l'impitoyable réalité)

Face à un 'boxeur' en mouvement dont on parvient à intercepter l'un des coups, je préconiserai l'humble coup de pied direct sur l'intérieur de la cuisse (si possible SP 11). Même si l'effet neurologique n'est pas activé (douleur, perte de contrôle sur la jambe ciblée, bras qui tombent), l'effet mécanique devrait suffire à briser son élan. Bref, un coup d'arrêt.

On peut beaucoup gloser sur l'opportunité d'un coup de pied quand on n'est pas sûr du terrain. Mais justement, le contrôle d'un membre supérieur de l'adversaire assure malgré tout une certaine stabilité (surtout sur un coup de pied peu déséquilibrant pour vous -stomp kick, low kick...), c'est pourquoi elle me semble adaptée.

Contrairement au torse qu'un bon blouson peut rendre peu vulnérable aux points de pression, les jambes sont rarement bien protégées.

Ensuite, un tel impact a toutes les chances de vous rendre l'initiative. Il me semble que le plus sage soit de sortir de la zone de contrôle de l'adversaire (tout en le conservant dans votre zone de contrôle, principe que les participants de ce forum doivent bien connaitre).

Bref un dégagement/déplacement extérieur en maintenant le contrôle du bras (genre irimi tinkan) peut dorénavant se faire avec un minimum d'effort et un risque d'erreur faible.

Si l'on parvient à faire cela (et l'hypothèse me semble raisonnable après un coup d'arrêt puissant et le contrôle d'un membre) on a alors une zone de contrôle dégagée sur le côté voir le 3/4 arrière de l'adversaire).

On a alors véritablement l'embarras du choix !

Coup de poing-marteau (ou de coude) sur GB 20 (nerf occipital mineur - désorientation ou inconscience à la clef), mais c'est un coup que je trouve dangereux (si l'on dose mal, on peut endommager la moelle épinière voire briser des vertèbres)

On pourrait bien sûr enchainer par un tsuki au Denkos, aux lombaires... Mais n'oublions pas qu'un simple blouson rend l'efficacité de ce genre de frappes aléatoires.

Le plus simple est peut être une bête 'béquille' (coup de genou) depuis l'arrière à 45° dans le nerf cutané fémoral latéral (GB-31). (douleur intense, spasme d'ouverture du corps, perte de contrôle de la jambe)

L'agresseur ne sera pas nécessairement KO, mais il sera incapable de vous poursuivre et vous ne lui aurez occasionné aucun dommage permanent. Il suffit alors de le pousser loin de votre compagne...et de partir. Vite.

L'intérêt des frappes basses avec la jambe est qu'elles sont très puissantes, rapides et que la peu de bagarreurs semble savoir y faire face.

Voici donc mon humble avis. Je crois qu'en combat de rue, le plus simple, le plus sécurisant et le plus rapide prime.

Que les Manitous et les Anciens de ce forum me corrigent si je dis des bêtises.

Mes respects à tous.

Olivier111

Nombre de messages : 2
Age : 45
Localisation : chambéry
Date d'inscription : 04/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

deux solutions

Message  yoann-sempai le Lun 5 Sep 2011 - 7:38

La première est de subir l'attaque sans rien faire , histoire de prendre un peu d'argent lors du passage au tribunal, enfin il faut avoir de la chance et bien encaisser ( mais bon comme le mec est bourré..)

La deuxiéme heu... je sais pas ... une technique de Dim Mak gentille :

Vaisseau conception 17 avec un ippon-ken tres puissant,

suivi de tres prét par une attaque du poing sur Estomac 9 a droite

et enfin pour finir sur une attaque simutanée et croisée sur Vessie 2 et Vessie 10.

Eh c'est pour déconner , faut pas faire ça !! Une attaque sur Estomac 17 avec le coude a gauche reste suffisante avec un fa jing "kime" trés explosif .

M'en fout je travaille deja en prison , d'un coté ou l'autre ..
lol!


avatar
yoann-sempai

Nombre de messages : 63
Age : 39
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 30/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un peu de technique : Question > Réponse

Message  Arnaud le Lun 5 Sep 2011 - 8:05

Dommage ton V2- V10 me plaisait bien Laughing Laughing
avatar
Arnaud

Nombre de messages : 187
Age : 40
Localisation : Montpellier (34)
Date d'inscription : 04/10/2008

http://www.forumsensmartial.com/

Revenir en haut Aller en bas

la vessie Arnaud , la vessie lol

Message  yoann-sempai le Lun 5 Sep 2011 - 8:39

Dommage ton V2- V10 me plaisait bien

Ha Arnaud , je vois que tu es un connaisseur Exclamation

disons qu'a 22h30 en plus en sortant des ch'ti ( ma région de coeur) difficile de pas etre genereux Laughing

Non serieusement , ce genre d' enchainement s'est de l'illustration , apres on va dire que je suis méchant affraid
avatar
yoann-sempai

Nombre de messages : 63
Age : 39
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 30/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un peu de technique : Question > Réponse

Message  Olivier111 le Lun 5 Sep 2011 - 14:20

Après discussion avec un camarade suite à ma publication de mon modeste avis en page 2, nous avons eu un petit débat sur ma proposition.

Je ne suis qu'un nouveau venu ici, et ma connaissance du kyosho-jutsu n'a rien d'extraordinaire.

Il me semble qu'en cas d'agression telle que tu la décris, le plus urgent est de porter un coup d'arrêt et de sortir de la zone de frappe de ton adversaire.

Les conditions décrites sont difficiles. Il fait nuit, le sol est peut être glissant, ta compagne est non loin, les potes de l'agresseur sont peut être dans le troquet du coin.

Que tu sois parvenu à dévier et à saisir le bras de ton adversaire est déjà un petit miracle (n'y voyez aucune forme d'ironie, en combat de rue, il est rare qu'on s'en tire totalement indemne même si l'on maitrise son adversaire)

Mais la situation décrite est là. Tu as 'paré' et tu tiens le bras de ton adversaire. Avec un peu de chance, tu l'as déjà affaibli au moyen de la stimulation des points décris.

Il n'empêche qu'une masse très énervée avance sur toi à toute vitesse. Dans une rencontre frontale, l'expérience nous apprend qu' hélas la force brute et l'inertie vainc bien trop souvent la finesse et la technique (je ne veux faire injure à personne, je rappelle l'impitoyable réalité)

Face à un 'boxeur' en mouvement dont on parvient à intercepter l'un des coups, je préconiserai l'humble coup de pied direct sur l'intérieur de la cuisse (si possible SP 11). Même si l'effet neurologique n'est pas activé (douleur, perte de contrôle sur la jambe ciblée, bras qui tombent), l'effet mécanique devrait suffire à briser son élan. Bref, un coup d'arrêt.

On peut beaucoup gloser sur l'opportunité d'un coup de pied quand on n'est pas sûr du terrain. Mais justement, le contrôle d'un membre supérieur de l'adversaire assure malgré tout une certaine stabilité (surtout sur un coup de pied peu déséquilibrant pour vous -stomp kick, low kick...), c'est pourquoi elle me semble adaptée.

Contrairement au torse qu'un bon blouson peut rendre peu vulnérable aux points de pression, les jambes sont rarement bien protégées.

Ensuite, un tel impact a toutes les chances de vous rendre l'initiative. Il me semble que le plus sage soit de sortir de la zone de contrôle de l'adversaire (tout en le conservant dans votre zone de contrôle, principe que les participants de ce forum doivent bien connaitre).

Bref un dégagement/déplacement extérieur en maintenant le contrôle du bras (genre irimi tinkan) peut dorénavant se faire avec un minimum d'effort et un risque d'erreur faible.

Si l'on parvient à faire cela (et l'hypothèse me semble raisonnable après un coup d'arrêt puissant et le contrôle d'un membre) on a alors une zone de contrôle dégagée sur le côté voir le 3/4 arrière de l'adversaire).

On a alors véritablement l'embarras du choix !

Coup de poing-marteau (ou de coude) sur GB 20 (nerf occipital mineur - désorientation ou inconscience à la clef), mais c'est un coup que je trouve dangereux (si l'on dose mal, on peut endommager la moelle épinière voire briser des vertèbres)

On pourrait bien sûr enchainer par un tsuki au Denkos, aux lombaires... Mais n'oublions pas qu'un simple blouson rend l'efficacité de ce genre de frappes aléatoires.

Le plus simple est peut être une bête 'béquille' (coup de genou) depuis l'arrière à 45° dans le nerf cutané fémoral latéral (GB-31). (douleur intense, spasme d'ouverture du corps, perte de contrôle de la jambe)

L'agresseur ne sera pas nécessairement KO, mais il sera incapable de vous poursuivre et vous ne lui aurez occasionné aucun dommage permanent. Il suffit alors de le pousser loin de votre compagne...et de partir. Vite.

L'intérêt des frappes basses avec la jambe est qu'elles sont très puissantes, rapides et que la peu de bagarreurs semble savoir y faire face.

Voici donc mon humble avis. Je crois qu'en combat de rue, le plus simple, le plus sécurisant et le plus rapide prime.

Que les Manitous et les Anciens de ce forum me corrigent si je dis des bêtises.

Mes respects à tous.

Dans une situation assez similaire, il était parvenu à stopper un assaillant (coup d'arrêt à la cuisse), mais pas à le bloquer suffisamment pour entrer en irimi-tinkan.

Il proposait donc d'introduire une frappe supplémentaire peu puissante pour faciliter la sortie de sa zone de contrôle.

Je proposait un 'jab' de la main ouverte vers les yeux pour provoquer le réflexe de clignement, ce qui augmenterait le temps que je peux consacrer à mon déplacement en parallèle. Cela placerait également ma main libre en meilleure défense de ma ligne centrale.

Mon camarade était dubitatif sur l'opportunité de faire cela. Dans ce cas, pourquoi ne pas carrément gifler la tempe (GB 1) ou le nerf mentonnier pendant que j'y était ?

Lui était partisan de simplement continuer à se protéger en contrôlant le bras de l'adversaire, l'autre main en garde simple... et de simplement doubler la frappe du coup de pied bas.

Le premier coup donné sur l'intérieur de la cuisse au dessus du genou (SP 11) le second enchainé en écrasant le pied de l'autre jambe (activation si possible Liv 3, voir R-2 de façon indirecte) ET d'utiliser ce pied cloué au sol comme pivot pour se placer sur le côté ou le 3/4 arrière de l'adversaire.

Avec une telle technique, le contrôle de l'adversaire serait bien meilleur mais le coup de béquille final devient plus difficile.

Lui faisant la remarque, il m'a fait la démonstration de sa théorie, en attrapant mes testicules de sa main libre sur la fin du mouvement, passant par devant ou derrière suivant le pied qu'il avait choisit comme pivot.

J'ignore si la torsion testiculaire fait partie des Kyusho orthodoxes, mais je puis garantir qu'ils offrent une maitrise remarquable de l'adversaire, indépendamment du temps, de la saison, de l'heure ou de la longitude.

Mes respects a tous.

Olivier111

Nombre de messages : 2
Age : 45
Localisation : chambéry
Date d'inscription : 04/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

du tres bon partout

Message  yoann-sempai le Lun 5 Sep 2011 - 15:37

Pour sortir de la plaisanterie , et en lisant vos posts , je trouve beaucoup de réponses a cette situation , au travers du prisme du kyusho / Dim Mak sont toutes trés intéressantes , au même titre que celle de Olivier . Les réponses démontrent que globalement , que ce que produit une action sur les points décrit est bien intégré . Cela démontre que les personnes ont également de bons professeurs ! les études et les applications du "kyusho-jitsu" sont trés intéressantes et trés évoluées et continuent d'évoluer encore et encore. Les théories et les applications sont trés riches , elles sont développées par des experts d'expérience et sont parfois plus du domaine de la recherche ou l'expression d'un degré de connaissance qui va au dela du simple cadre technique . Leur application dans une situation réelle est possible mais trés difficile et demande un excellent niveau ; timing , rapidité , un certain sens de l'anticipation. c'est a cette seule condition qu'on pourra appliquer les théories :(cycles destruction , diurne ...) , Dans le Dim Mak des temps anciens , les capacités a "sentir" l'attaque, à localiser les Xue , les points au travers les vetements , dans l'obscurité , développer l'énergie de façon a pouvoir délivrer des frappes décisives sur ses points, étaient des éléments travaillés intensement avant d'intégrer par exemple les frappes selon le cycle diurne et même en dernier stade des effets sans contact physique ( et oui n'en déplaise à certains détracteurs , dans le Dim Mak du Shaolin cette technique est évoquée et même la façon de l' entrainer, ah ça va pas faire plaisir au gens qui trainent sur le net et critiquent sans rien y connaitre , n'y rien y comprendre... je précise quand même que je ne maitrise pas ce genre de techniques scratch )
Ainsi a un niveau disons moindre de maitrise technique et en terme de situation de self défense , je pense qu'il faut aller au plus proche , avant de s'inscrire dans des applications trop complexes , qui peuvent représenter un danger , de part un manque de maîtrise , qui rendrait la réponse non spontanée . Agir sur les zones les plus proches , selon des principes simples par exemple , la ligne droite est toujours la plus courte distance entre deux points, bien appliquer les principes d'angle et de direction sur quelques points que l'on connait bien et avec lesquels ont est a l'aise! cela semble être déja dans ce genre de situation stressante un trés bon départ .
avatar
yoann-sempai

Nombre de messages : 63
Age : 39
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 30/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un peu de technique : Question > Réponse

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum