Nouvelle rubrique sur le Ko Budo (méthode Toreikan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nouvelle rubrique sur le Ko Budo (méthode Toreikan)

Message  Jean-Paul Bindel le Mer 11 Déc 2013 - 8:03

Après cinquante ans de pratique je n'ai toujours pas trouvé une méthode globale pour le travail des armes et j'ai donc travaillé depuis quelques années à faire quelque chose dans ce sens.
Voici donc les grandes lignes de ce système :

* Arme-Direction-Cible.
J'ai repris ici un concept élaboré par le maître Song PARK dans le cadre du KIAI-JITSU mais qui peut s'appliquer à tous les arts martiaux et notamment au travail des armes.
Dans tous les arts de la guerre on dispose d'une arme (ne serait ce que ses propres mains) et on va chercher à toucher une cible (en général une partie du corps de l'adversaire). En fonction de l'arme utilisée on utilisera une trajectoire différente : avec un poinçon ou un revolver il s'agira d'une ligne droite alors que pour couper ce sera une courbe.

* L'arme
Il existe des milliers d'armes différentes mais on peut toutefois les classer en les opposant de la manière suivante :
- Armes à feu (dont nous ne parlerons pas dans cette rubrique) et armes blanches.
- Armes coupantes et armes contondantes.
- Armes longues et armes courtes.
- Armes rigides et armes flexibles.

* La direction
La direction de l'attaque sera en fonction de l'arme utilisée et de la cible visée. On trouvera les 8 angles d'attaque principaux dans les katas de base du Toreikan-Budo : les Happos qui s'effectuent avec différentes armes blanches.

* La cible
On doit ici distinguer un corps humain nu (ce qui est rare dans la rue) et une personne vêtue de manière différente suivant le lieu et la saison. Suivant que mon adversaire est en short et en T shirt ou en combinaison de motard avec casque il est évident que l'arme à utiliser et l'angle d'attaque devront être différent. Les écoles traditionnelles japonaises comme la Katori Shinto Ryu tenaient compte des points faibles de l'armure pour travailler leurs techniques.

Ces principes de base étant posés nous étudierons un peu plus tard le système plus en détail.


Dernière édition par Jean-Paul Bindel le Sam 4 Jan 2014 - 11:39, édité 1 fois

_________________
"Si on ne peut parler que de sa propre expérience, on peut toujours apprendre de celle des autres."
avatar
Jean-Paul Bindel

Nombre de messages : 2379
Age : 70
Localisation : Théza (66)
Date d'inscription : 25/07/2008

http://www.ecolefrancaisedebudo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Les armes coupantes

Message  Jean-Paul Bindel le Mer 11 Déc 2013 - 16:02

Nous distinguerons les armes courtes (tanto ou couteau), les armes moyennes (katana) et les armes longues (Naginata). Il est bien évident que dans la rue c'est plutôt à la première catégorie que nous aurons à faire.
Certaines armes servent uniquement à piquer (poinçon par ex.) et d'autres uniquement à couper (hache par ex.). Les armes présentées ici peuvent être utilisées tant pour piquer (Tsuki ou Nuki) que pour couper (Kiri). On peut bien sur aussi les utiliser pour des frappes avec le dos de la lame, le manche ou le talon.

* Le couteau ou tanto.
Il s'agit la plupart du temps d'un outil (utilisé donc pour le travail, ou l'alimentation) qui sera bien entendu récupéré également comme arme. Cette distinction est importante dans le cas de la légitime défense et du transport des armes. Le tanto se travaille d'une main.

* Le sabre ou Katana.
Il s'agit généralement d'une arme mesurant entre 50 cms et 1 mètre qui peut se manier d'une ou des deux mains. Certains outils peuvent être utilisé également comme la machette ou coupe-coupe d'usage fréquent en Afrique comme pourront vous le confirmer les militaires engagés dans des opérations dans ces pays.

* La hallebarde ou Naginata
Il s'agit d'une arme longue se maniant à deux mains. Certains outils peuvent être utilisé comme une naginata pour couper ou piquer. Personnellement j'ai eu à me défendre un jour contre un individu qui m'a attaqué avec le tranchant d'un pelle et je me suis donc retrouvé dans une application de défense contre naginata, ce qui est relativement rare en France.

_________________
"Si on ne peut parler que de sa propre expérience, on peut toujours apprendre de celle des autres."
avatar
Jean-Paul Bindel

Nombre de messages : 2379
Age : 70
Localisation : Théza (66)
Date d'inscription : 25/07/2008

http://www.ecolefrancaisedebudo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum