Etudes des points vitaux sur des prisonniers: une constante dans les guerres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Etudes des points vitaux sur des prisonniers: une constante dans les guerres.

Message  Jean-Paul Bindel le Lun 11 Mai 2009 - 7:44

Tout le monde sait que l'acupuncture dans ses débuts (et les arts martiaux s'y rattachant) a été testé sur des prisonniers.
On peut dire que cela se passait il y a 2000 ans et les Chinois pour certains peuvent donc passer pour des sauvages.

Mais plus récemment :

En France, Ambroise Paré, grand humaniste et créateur de la Croix Rouge, n'hésitait pas à tester ses opérations chirugicales sur des prisonniers avant de les pratiquer sur les membres de l'aristocratie.

Et au XX° siècle

* En 1935 les japonais construisent un "centre de recherche" baptisé "Unité 731" dont l'objet est de tester sur des prisonniers de guerre chinois et russes au départ puis américains (les noirs étaient très recherchés car rares en Asie) diverses armes chimiques et bactériologiques. Ce centre était situé à Pingfan en Mandchourie (Chine) et employait 3000 scientifiques. Cette unité produisait 8 tonnes de bacilles toxiques chaque mois et ces produits ont également été testé par vaporisation de brouillard sur certaines villes chinoises. Pendant ce temps certains experts en arts martiaux testaient également leurs connaissances en Kyusho-Jitsu et Kuatsu sur les prisonniers qui étaient désignés sous le nom de "maruta" (bouts de bois).
En 1944 fut publiè un document "top secret". Dans la préface l'auteur Saiko FUJITA écrivait :
"Les conclusions ont été fixées sur la base de très nombreuses expériences ayant provoqué aussi bien l'évanouissement que la mort des sujets expérimentaux.
Si les points vitaux mentionnés sont touchés ou frappés selon les instructions données et si l'on exécute les méthodes de réanimation telles qu'elles sont décrites on obtiendra exactement les résultats indiqués."
Il est à noter que si à la fin de la guerre ces experts furent condamnés à mort pour crimes de guerre, les chimistes furent, eux, oubliés en échange de la communication de leur travaux aux autorités américaines.
Certains de ces chimistes finiront comme députés et même ministres.

Vous pouvez trouver plus d'infos sur cette période dans le live de Maître Henry PLEE "L'Art Sublime et Ultime des Points Vitaux".

* Exactement à la même époque les russes créent sous le contrôle du NKVD un "laboratoire d'expérimentations spéciales" situé 24/26 rue Mechanskaya à MOSCOU. Des experts de différents arts martiaux y testent leurs techniques sur des prisonniers politiques. L'objet et de déterminer "les prises les plus efficaces et les méthodes de l'influence physique et psychologique." Les techniques répertoriées comme efficaces seront ensuite utilisées dans le "sambo de combat" créé à cette époque. Une version édulcorée sera le sambo sportif qui se rapproche de la lutte et du judo.
Ce laboratoire a été "officiellement" fermé en 1945, les travaux de création du "sambo" de combat étant terminés.

Tout le monde sait que ce genre de pratique a toujours existé et existe encore de nos jours dans certains pays mais dans les deux cas cités il s'agit d'organismes d'état créés officiellement dans le but préçis de tester des techniques martiales et létales sur des prisonniers non consentants.
Il est intéressant de noter que les techniques répertoriées dans ces deux laboratoires sont identiques et sont utilisées aussi bien dans les arts martiaux asiatiques que russes (je n'ai pas dit sports de combats).
On peut donc en déduire :
1) Elles sont efficaces
2) On ne doit pas les enseigner à n'importe qui, n'importe comment.

_________________
"Si on ne peut parler que de sa propre expérience, on peut toujours apprendre de celle des autres."
avatar
Jean-Paul Bindel

Nombre de messages : 2379
Age : 70
Localisation : Théza (66)
Date d'inscription : 25/07/2008

http://www.ecolefrancaisedebudo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etudes des points vitaux sur des prisonniers: une constante dans les guerres.

Message  Philippe Robardey le Jeu 21 Mai 2009 - 13:35

Ces informations sont tirées de l'ouvrage d'Henry Plée ?
avatar
Philippe Robardey

Nombre de messages : 94
Age : 44
Localisation : Nîmes, Montpellier
Date d'inscription : 25/07/2008

http://www.mondedesartsmartiaux.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum